Mario Bergeron multicolore

Quotidien, souvenirs, coups de coeur, etc.

#disques
posté le 15-06-2018 à 16:24:07

Douze pochettes de disques de jadis

Les enfants doivent s'initier à la musique et... p'tit gars! Ne mets pas tes doigts sur les disques! Garnement...

 


 
 
posté le 10-03-2018 à 14:56:25

Douze belles pochettes de disques

BEAU DOMMAGE, Un autre jour arrive en ville (1976) Le photographe a planté sa caméra face à un paysage urbain de Montréal, sans la bouger. Neuf photographies, de la soirée jusqu'au matin, savent nous ravir. Une idée originale et bien exécutée.

 


 
 
posté le 23-07-2016 à 16:33:13

La musique de mes parents

Quand j'étais petit, nous avions un tourne-disque exclusif aux 78 tours. Évidemment, en 1965, on ne s'en servait pas beaucoup, d'autant plus que nous n'avions plus d'aiguilles, que nous remplacions par des clous. Pas la plus séduisante sonorité, mais ça se faisait entendre et détruisais un 78 tours après quelques écoutes. Ce phono était sans doute celui que mes parents se sont procurés à leur mariage.

La photo ci-haut présente un superbe bébé Mario, mais j'attire votre attention vers le fond de décor : un combiné télé-radio-phono ! Le chic du chic des années 1950. Le seul souvenir que j'ai de ce monstre est d'avoir vu ma grande soeur Mireille, alors âgée de 12-13 ans, pleurer à chaudes larmes en écoutant un 33 tours de Michel Louvain. Un grand moment de mon enfance !

 


 
 
posté le 07-11-2015 à 01:37:12

Mes disques

Chez moi, il y a une pièce qui me sert de bureau de travail. En réalité, ce serait plus juste de la désigner comme un entrepôt de disques. Un mur complet, du plancher jusqu'au presque plafond, présente la plus grande partie de ces disques. C'est la photo que vous voyez (Elle est incomplète). Ce n'est pas tout ! Sur le mur opposé, il y a aussi des tablettes semblables, mais moins longues. Vous en voulez encore ? Il y en a pour la peine dans mon salon et un certain nombre dans ma... chambre à coucher. Je sais que ces murs de disques font sursauter les visiteurs, les incitant à poser la grande question : "Hé, tu dois avoir tel disque, hein !"

 


 
 
posté le 18-09-2015 à 01:04:35

Étonnants titres de chansons

Le vent soufflait mes pellicules (Daniel Boucher) : Ah, la poésie !

 


 
 
posté le 18-01-2015 à 00:56:39

Mon enfance en disques

Chaque enfant a eu son jouet favori : une bicyclette, une poupée. Pas moi. Mes jouets étaient des disques. Je me souviens que j'accomplissais des tâches pour le commerce de mon père et qu'il me donnait des sous. Pour acheter des bonbons ? Non : je filais chez le disquaire Belleville de Trois-Rivières pour acheter un 45 tours. Parfois plusieurs, dans une boutique qui vendait peu cher les 45 qui sortaient des juke-box. Je connaissais toutes les chansons, sans cesse l'oreille collée à mon transistor. J'ai eu la chance d'avoir un frère et une soeur adolescents. Quand ils organisaient des fêtes avec leurs copains, j'étais le DJ, assis dans mon coin, près du phono, avec ma pile de 45 tours à portée de la main. Leur groupe avait aussi une tire-lire où chacun déposait des sous pour acheter des disques. Qui remplissait la mission ? Moi. Je n'avais pas dix ans et j'ai vécu la venue des Beatles et des Stones comme un adolescent du temps.

 


 
 
posté le 17-01-2015 à 18:41:42

Ma collection de disques

J'ai près de 8000 disques compacts chez moi. Aucun vinyle. En réalité, j'ai déjà possédé près de 4000 microsillons, plus de 2000 45 tours, mais j'ai tout vendu en 2004 et 2005. J'ai acheté mon premier lecteur de disques compact le 27 septembre 1986. À ce moment-là, il ne se vendait pas énormément d'appareils. Le commis, comme cadeau de remerciement, m'avait permis de prendre mon tout premier CD parmi un mince choix : Brothers In Arms, de Dire Straits. J'ai tout de suite adoré le nouveau format : petit, facile à ranger, prenait beaucoup moins de place que les 33, puis plus solide, sans oublier un beau son. Adieu les parasites de certains microsillons ! J'ai alors décidé de remplacer tous mes vinyles par des CD. Chez les disquaires, le 33 était toujours roi. Le choix en CD était limité. Je n'ai plus jamais acheté de microsillons, bien que je me suis procuré des 45 tours jusqu'en 1989. Mon dernier 45 tours : My Brave Face, par Paul McCartney.

 


 
 
Chargement des articles suivants..