Mario Bergeron multicolore

Quotidien, souvenirs, coups de coeur, etc.

#roman
posté le 23-09-2019 à 21:42:13

Récemment

MOTOCYCLISTE PIEUSE : Lundi dernier, une jeune femme à moto, avec toute la panoplie d'usage, arrête près de moi pour me demander le chemin à prendre pour se rendre au sanctuaire. Ce n'est pas tant que ce soit une femme qui m'ait étonné, mais bien sa destination.

CAFÉ DU DÉPANNEUR : Le café du dépanneur est passé de 85 sous à un dollar et quinze sous. Bouuuuh!

 


 
 
posté le 17-08-2019 à 01:32:40

L'Amicale des Fantômes du Trois-Rivières métropolitain

                          Mot de la présidente

La mort est formidable! À l’instant même, s’il y a souffrance, elle s’évapore dans une douce lumière blanche et ce qui subsiste en nous de vie s’endort paisiblement. Seul l’esprit demeure, voguant dans un long couloir menant vers l’infinité. Il y a des choses que les humains croient et qui sont vraies, alors que d’autres sont tout à fait fausses. Vrai : la vie éternelle. Faux : le ciel. Parlons, dans ce dernier cas, d’un au-delà sans nuages ni planètes ou quoi que ce soit relatif à la vie terrestre. Les esprits y flottent librement, avec bonheur, se saluant : « Bonjour! Belle Éternité aujourd’hui, n’est-ce pas? »

 


 
 
posté le 01-08-2019 à 16:10:53

Grand-Regard et les analphabètes

Voici deux années, j'ai créé un roman que j'adore : Grand-Regard et la Lumière, mettant en vedette les relations amicales entre une jeune femme de 1905 et l'esprit d'un extra-terrestre. Le personnage dit Grand-Regard (Madeleine, de son prénom) était déjà brièvement présent dans mon roman publié Gros-Nezle quêteux.

Ayant adoré cette personne inhabituelle, j'ai décidé d'y retourner avec un texte racontant  son enfance et sa jeunesse, sous le titre Grand-Regard et la jeunesse. D'autres tomes ? Possible!

 


 
 
posté le 02-07-2019 à 19:38:20

Et voilà ma douzaine !

Mardi le 2 juillet 2019 : je reçois dix copies de mon nouveau roman : Un été 1946 inoubliable à Montréal. On prend l'habitude ? Non, car avec moi, c'est toujours une lutte. Depuis vingt années, je me suis frotté à des mensonges, des promesses non tenues et cent trucs abracadabrants. Arriver à faire publier un manuscrit est une action extrêmement difficile. J'y suis arrivé douze fois, ce qui est bien peu, considérant que j'ai une trentaine de textes dans mon ordinateur, que je travaille chaque jour à améliorer ce qui a déjà été fait et à créer une nouvelle fiction qui rejoindra les autres dans un fichier informatique.

Le succès ? Non, aucune raison, car je ne fais pas de concessions comme les "photocopies" du livre qui s'est le plus vendu. De plus, je ne suis pas parent avec un bipède télévisuel ou un artiste du disque.  La reconnaissance ? J'aimerais, mais même à ce niveau, c'est difficile.

 


 
 
posté le 30-04-2019 à 00:09:00

Pour connaître mon nouveau roman

Bonjour, les filles.Salut, les gars.

Emporté par l'enthousiasme du proche moment à venir, je suis en train de préparer un blogue de promotion pour mon roman Un été 1946 inoubliable àMontréal.

 


 
 
posté le 23-04-2019 à 13:47:24

Histoire d'une page couverture

Voici à quoi ressemblera mon douzième roman, à paraître en mai. Voir une page couverture pour la première fois, c'est un beau sentiment, car mon texte se donne une image.

Habituellement, les auteurs sont consultés. On nous demande des suggestions. Pour les bouquins chez mon premier éditeur (1998 à 2003), je trouvais les photos anciennes de Trois-Rivières et le graphiste s'occupait du reste. Pour les romans suivants, je n'ai eu aucun mot à dire. Chez Marcel Broquet, on considère mes suggestions.

 


 
 
posté le 13-03-2019 à 00:01:59

Encore de choses et d'autres

ROMAN : Je viens de signer mon contrat pour le prochain roman, confirmant que ce sera bel et bien Lesenfants, Rachel et Jackie Robinson. En même temps, il y a d'autres documents à faire parvenir, comme preuve de citoyenneté canadienne, que j'habite le pays, des trucs du genre. On s'y habitue.

TÉLÉPHONE : En ce mardi 12 mars, j'ai reçu mon premier coup de téléphone de l'année 2019. Je veux dire... coup de fil d'une personne désirant me parler, et non pas ces fichus robots américains et de la sollicitation. D'ailleurs, il y en a tant que je ne reponds plus. Je décroche le récepteur et ils parlent dans le vide. Si c'est une vraie personne - comme en ce mardi - elle fait 'Allô? Allô?' alors je réponds.

 


 
 
posté le 09-03-2019 à 00:53:47

Mario B et le distributeur

Depuis une dizaine de jours, il m'arrive des trucs rares. Il ne s'est pas passé une journée sans recevoir des courriels de mon éditeur, plus que souvent pour m'annoncer des choses différents de la veille et qui concernent le distributeur.

J'avoue ne pas avoir eu de relations avec ces gens. Sauf que je crois que ce qui m'arrive prend sa source avec un fait vécu au salon du livre de Trois-Rivières, de 2016.

 


 
 
posté le 24-02-2019 à 00:22:20

De choses et d'autres

ROMAN : Il semble bien que je vais atteindre la douzaine dans la sphère de mes romans publiés. Après des échanges en zig-zag, mon éditeur 2015-16 a décidé d'y aller pour un troisième Mario B pour sa maison. Cependant, avec cet homme, il y a toujours des revirements de situation. Le texte choisi est Grand-Regard et la Lumière, dont je vous ai souvent parlé. Attendons que la nouvelle soit officialisée avant de présenter les détails.

GRIPPE : Depuis une dizaine, j'ai la grippe. Cela arrive une fois par hiver. Dans mon cas, c'est souvent violent et dure longtemps. Mouche! Éternue! Crache! Mal de tête! Perte de sommeil, d'appétit! À propos, saviez-vous qu'au Québec, les hystériques hygiéniques du gouvernement ont orné les toilettes publiques d'un texte (avec illustrations) pour nous expliquer comment éternuer ? Aussi : comment se laver les mains ? Paternalistes stupides ! Écoutez le fichier audio : Christine Tassan et les Imposteures vont vous expliquer ce qu'est la grippe.

 


 
 
posté le 08-09-2018 à 23:40:35

Oreilles de chat

Tout le monde sait qu'une personne handicapée compense la perte d'un sens, totale ou partielle, par un sens davantage aiguisé. C'est mon cas. J'entends des choses que d'autres ne perçoivent pas et ces sons demeurent dans ma mémoire. J'ai des oreilles de chat.

Il y a quelques semaines, un homme de mon âge me parlait et je l'écoutais, persuadé que cette voix m'était familière. Je ne pouvais pas reconnaître son visage, son physique, mais sa voix, oui! Quand il s'est nommé, j'ai fait "Ah oui!" Lui : "Tu ne m'avais pas reconnu?" Moi : "Ta voix seulement."

 


 
 
Chargement des articles suivants..