Mario Bergeron multicolore

Quotidien, souvenirs, coups de coeur, etc.

posté le 28-03-2017 à 01:43:03

Les salons du livre du Québec

Il y a neuf salons du livre, au Québec, répartis dans treize villes, puisque celui de l'Abitibi-Témiscaminge a lieu dans une rotation de cinq municipalités. J'ai participé à tous ces salons, sauf dans le cas de Sept-îles, qui était trop loin et... trop froid! (Février)

Voici ces neuf salons. Entre parenthèses, j'indique le nombre de mes présences :

 


 
 
posté le 26-03-2017 à 19:20:21

Salon du livre de Trois-Rivières : Dimanche

J'ai subi une hyper nuit d'insomnie, ne dormant qu'autour de deux heures trente minutes, ce qui n'était pas idéal pour être présent à ma séance de 10 heures à midi. J'ai cependant pu m'y rendre pour celle de 14 à 16 heures, sachant que ma bonne amie Internet se déplacerait pour me rencontrer.

 


 
 
posté le 25-03-2017 à 18:14:11

Salon du livre de Trois-Rivières : Samedi

Je ne devrais pas écrire ceci, car je ne me suis pas rendu là-bas, décision prise le vendredi soir, avertissant la femme responsable du vaste stand. Il faut avouer que pour le samedi, journée avec beaucoup de visiteurs, on m'avait indiqué des miettes idéales pour un débutant, et non pour un auteur qui nage dans cet océan depuis vingt années : sur les deux heures de repas. J'aurais pu prolonger en prenant la place des gens qui ne se présentent pas, sauf que j'ai ressenti une grande lassitude face à tout ceci, sentiment que j'entretiens malsainement depuis ces dernières années. C'était la quatrième fois que me privais d'une journée, mais jamais je n'aurais cru que je le ferais pour le salon de ma ville. Les autres occasions : à Jonquière, puis deux fois à Montréal.

Les salons du livre, j'ai cessé d'aimer ça il y a longtemps, de ne plus y croire comme outil de promotion. Ce sont des leurres et des manifestations publiques pas profondément au service des livres et de leurs créateurs. Savez qui est le président d'honneur du présent salon ? Le chanteur Daniel Lavoie. Pourquoi diable ? Je ne fais pas le lien entre un musicien et un créateur littéraire. Daniel Lavoie prend la place d'un auteur, un point c'est tout.

 


 
 
posté le 24-03-2017 à 23:16:14

Salon du livre de Trois-Rivières : Vendredi

Mauvaise nuit de sommeil et lever trop tôt. Une surprise : de la neige. Au moment du départ, j'avais enfilé mes bottes d'hiver, mais j'ai changé d'idée à la dernière seconde, si bien que j'ai eu froid aux pieds toute la journée. La température oscillait entre le moins et le plus, si bien qu'il y a eu rencontre entre neige et pluie, ce qu'on appelle, en bon québécois : de la sloche.

Mon horaire : 12 à 14 heures + 17.30 à 19.30. J'ai pu allonger jusqu'à 15.30 la première partie, parce que l'auteur devant me succéder ne s'est pas présenté. C'était la journée des écoliers adolescents. Très bruyants. Certains gentils, mais, en général, un cauchemar pour les oreilles.

 


 
 
posté le 23-03-2017 à 23:40:11

Salon du livre de Trois-Rivières : Jeudi

Participer pendant quatre journées à un salon du livre implique qu'il y a des choses de la vie courante que je ne pourrai faire. Alors, ma lessive a été réservée au mercredi après-midi, puis quelques achats au supermarché pour le lendemain.

Cela implique aussi qu'il faut manger à des heures différentes. En ce jeudi : à 16 heures, car ma présence était réclamée là-bas à 18 heures. Il fallait prendre l'autobus de 17 heures. Autre particularité : il fait encore froid et je ne tiens pas à me présenter au salon avec mes bottes et mon manteau d'hiver. Alors, j'étais vêtu automnal pour une température autour de moins 7 degrés.

 


 
 
posté le 20-03-2017 à 23:40:36

Salon du livre de Trois-Rivières : Prévisions

Dès jeudi, cela jusqu'à dimanche, je vais participer au salon du livre de Trois-Rivières. La treizième fois, sur une possibilité de quatorze.

Ces événements sont devenus tant et tant répétitifs et axés sur le vedettariat télévisuel et, de plus, me connaissant, il est facile de prévoir ce qui va se passer.

 


 
 
posté le 19-03-2017 à 17:08:17

Québécisme : Achaler

Internet me dit qu'Achaler figure dans le dictionnaire Larousse. Possible, mais comme j'ai un Robert...

Achaler, c'est : contrarier, embêter, déranger, etc. Comme exemple, l'illustration ci-haut : le capitaine est achalé par un sparadrap. Cela peut aussi être une personne qui arrive à un mauvais moment et se met à vous parler sans cesse.

 


 
 
posté le 15-03-2017 à 19:19:00

Joyeuse tempête de neige

Du mardi après-midi jusqu'au mercerdi midi, il s'est déversé gnagnagna centimètres de neige sur le Québec. Très joli à voir! Il y avait un peu de vent pour faire giguer les flocons. Mercredi après-midi, pour en profiter, je me suis rendu à la bibliothèque pour remettre les livres et disques empruntés. Les trottoirs débordaient de neige et les rues rétrécies accueillaient avec peine deux voitures. Il faisait autour de moins quatre degrés. La blancheur était resplendissante et ce petit froid pétillant.

Pour trouver la photo ci-haut, j'ai dû passer par le caca médiatique. Curieux, j'ai regardé de biais les articles, voyant ce que j'avais deviné : c'était une catastrophe, "la pire tempête depuis des années", sans oublier de nommer tous les dangers face à la situation. Personne pour écrire que c'était joli, joyeux, merveilleux ? Pourquoi ces affreux jojos seraient positifs, n'est-ce pas ? En fait, cette tempête, j'en entends parler depuis une semaine, car la areuareuvision en a sans doute parlé négativement depuis tout ce temps et, il va de soi, les gens répètent ce que ce Maître leur confirme.

 


 
 
posté le 13-03-2017 à 18:46:56

Méfait du fêlé

J'habite mon logement depuis 2005. La maison compte six logements. Tout va très bien et je ne songe pas du tout à déménager. Cependant, depuis tout ce temps, il y a toujours eu un locataire fêlé, coupable de bris, de méfaits et de tout ce qui peut rendre la vie désagréable aux autres.

Depuis juillet dernier, c'est l'homme du sous-sol, spécialiste en drames matrimoniaux. Ne souriez pas : ce gars est un violent dangereux. Ses hurlements ressemblent à des égosillements, grognés à puissance maximale, avec des coups de poings dans les murs et des portes qui claquent très fort. Au fait : elle lui donne la réplique sur le même ton. Les locataires, moi le premier, ont carrément peur, car ce gars a tout ce qu'il faut pour arriver un jour avec l'arme essentielle pour régler la question.

 


 
 
posté le 10-03-2017 à 01:22:12

La radio à l'Expo

Depuis quelques jours, je m'amuse à fouiller dans la montagne de photocopies de journaux anciens que j'avais accumulés pour ma recherche pour ma thèse de doctorat en histoire. J'aurais dû tout jeter ceci, car je n'en ai plus besoin, mais certains documents présentent des trucs étonnants. Ainsi, dans le cadre de l'Exposition agricole de Trois-Rivières, les visiteurs avaient pu découvrir une invention prodigieuse : la radio. Voici de quelle façon le journal Le Bien Public, présentait l'événement, dans sa copie du 8 août 1922.